Mobilisation pour un extra-mural public

L’objectif, c’est le retour de l’extra-mural en français qui doit dominer vos actions et vos appuis en cette période d’élection. Cela se fera également avec l’engagement de la communauté de la Péninsule acadienne.

Ceux qui suivre l’actualité savent que des organisations francophones du Sud ont déjà fondé un nouveau groupe dont l’unique objectif de faire de la privatisation des soins de santé un enjeu électoral. Le but et l’objectif, ce sont le retour essentiel du programme de l’extra-mural francophone. Le Sud vient de nous tracer le chemin, à nous, gens de la Péninsule acadienne. Nous n’avons qu’à suivre cet exemple.

Maintenant, reste à voir si des femmes et des hommes de la Péninsule acadienne vont se lever et s’engager à suivre ceux du Sud dans un engagement commun pour le retour de l’extra-mural et le service d’ambulance sous la direction de Vitalité.

Le premier ministre Brian Gallant et son agent de compagne de la dernière élection, le ministre Dominique LeBlanc du fédéral, ont le devoir de dire au peuple acadien que les 44 millions $ pigés dans leurs poches et versés à Medavie n’étaient pas inclus dans le programme électoral. Quelle est la raison, le but, l’objectif, de transférer la responsabilité de l’extra-mural à Medavie? Il faut demander le pourquoi aux députés et candidats libéraux.

J’ai également mentionné dans une opinion antérieure que ce choix de transférer la responsabilité de l’extra-mural ne s’est pas fait dans l’amour et la joie de certains députés. L’annonce du départ du ministre Serge Roussel me laisse perplexe et je ne suis pas le seul à avoir des doutes sur la véritable raison de son départ. Serge Roussel est un poids lourd du gouvernement et est loyal. Il est le plus estimé des ministres pour ses compétences et son sens inné de la justice, nécessaire pour être un bon ministre. De plus, il est le député le plus estimé de ses commettants. Serge Roussel est partout dans sa circonscription et, de plus, il est un passionné de politique. La question? Son départ de la politique a-t-il un lien direct avec la confiance qu’il porte envers Brian Gallant et Medavie?

Isidore Dugas
Caraquet