Le 4e trio?

Les congrès de mises en candidature avancent à pas de tortue, tant pour le Parti libéral du Nouveau-Brunswick que pour certains autres partis.

Dans Restigouche-Ouest, on a programmé le congrès à Saint-Quentin – au bout de la circonscription – pensant peut-être amadouer les gens avec des promesses de dernière heure.

Dans la province, le Parti libéral me fait penser à une équipe de hockey en dernière place et qui remanie les lignes (les députés) dans l’espoir de remonter un peu la pente.

Ce qui m’intrigue dans tout cela, c’est que le chef du Parti conservateur, Blaine Higgs et sa troupe sont plutôt tranquilles devant cet état de choses. Est-ce une anguille sous roche?

Avec le genre d’hiver que nous avons eu, surtout dans le nord de la province, la politique ne passe pas au premier rang des préoccupations des gens.

Marcel Arseneau
Atholville