Présomption d’innocence

Il me semble que dans une démocratie, toute personne est innocente jusqu’à ce qu’elle soit trouvée coupable. Et la personne accusée a le droit de connaître les allégations faites contre elle, de connaître la personne qui l’accuse et les spécificités des accusations.

Mais ce n’est pas ce que l’on fait présentement dans tous les partis politiques. Aussitôt qu’une allégation est faite, la personne est exclue du caucus et dans certains cas, forcée de démissionner.

Il me semble que cela va dans le sens contraire de toute notre jurisprudence. Et si les allégations visées un premier ministre provincial, est-ce qu’il serait exclu du caucus et forcé de démissionner?

Est-ce que cela pourrait mener à des abus?

Jean-Guy Richard
Moncton