Une SANB régénérée

Depuis que je suis maire de Petit-Rocher (juin 2012), je me suis retiré de mes chroniques hebdomadaires à l’Acadie Nouvelle. Un devoir de réserve s’imposait. Mais la dernière fin de semaine à Caraquet aux assises de l’AGA de la SANB m’inspire au point de passer outre ma consigne. Je dois vous faire part d’un nouveau phénomène. L’engagement d’une nouvelle génération qui vient appuyer l’œuvre des pionniers.

Il y a quelques années, les têtes grises étaient le lot à l’AGA de la SANB. Des militants de la première heure avec des faits d’œuvre remarquables, certes. Mais le «gris» annonçait des lendemains peu fertiles pour la communauté acadienne.

J’ai senti, vu et surtout vécu un nouvel intérêt, un nouvel âge, un nouvel engagement cette fin de semaine à Caraquet. Une jeunesse alerte, branchée, prête à s’engager s’est présentée aux assises. Et somme toute, le nouveau conseil d’administration de la SANB tirera profit de cet influx de jeunesse. Rafraîchissant, que je me dis.

Luc Desjardins
Petit-Rocher