Plus de temps par résident

Vendredi, la Coalition pour les droits des aînés et des résidents des foyers de soins tenait son assemblée générale annuelle à Peoples’ Park Tower à Moncton. Depuis 14 ans, ce groupe de bénévoles se bat pour les droits des aînés du Nouveau-Brunswick. La directrice administrative, Cecile Cassista, en a été une défenseure forte et articulée dans toute la province, et elle est entourée d’un bureau de direction et d’un conseil d’administration engagé et bénévole. Ce groupe ne réclame ni ne reçoit de subventions gouvernementales.

Nous sommes dans une année électorale au Nouveau-Brunswick. Nous verrons bientôt les candidats solliciter notre soutien. Il y aura des visites aux portes, des réunions publiques et des barbecues.

Voilà notre chance de soutenir le parti qui s’engagera à augmenter les heures de soins dans les foyers de 3,1 à 4 heures par jour, par résident, de soutenir le parti qui s’engagera à retourner le programme extra-mural aux régies régionales de la santé, de soutenir le parti qui transférera les services de soins à domicile du ministère des Services sociaux au ministère de la Santé, de soutenir le parti qui ne considérera que le revenu pour établir les taux quotidiens pour vivre en foyer de soins.

Les recommandations citées ci-dessus ne reflètent en rien que les aînés du Nouveau-Brunswick sont un fardeau. Ils mènent des vies plus saines et plus actives. Les aînés sont un atout pour la province. Il importe que ces préoccupations soient à l’ordre du jour des gouvernements. Soutenons ceux qui le feront.

Wayne Harrigan
Moncton