Des propos alarmistes

À la suite de l’article dans le journal du jeudi 28 juin intitulé Santé: une étude universitaire sème l’émoi dans le Nord-Ouest, je suggère au président du groupe Égalité santé en français, Hubert Dupuis, de s’occuper de sa pratique ou encore de penser à se présenter aux prochaines élections pour le Parti conservateur au lieu de parcourir les régions francophones et propager des craintes non fondées concernant notre système de santé dans la province.

Imaginez: trouver un projet d’un groupe d’étudiant de Regina, datant de 2015, et se présenter à Saint-Quentin pour faire part à la population de cette étude.

Comme le dit le PDG de Vitalité, Gilles Lanteigne, c’est une tempête dans un verre d’eau. Vous avez du temps à perdre M. Dupuis, en plus de semer l’émoi dans les régions francophones du Nouveau-Brunswick.

Albert Lagacé
Notre-Dame-des-Érables