Ça tourne pas rond

On se la garoche. Quand j’entends Réseau de santé Vitalité aux nouvelles, je sais qu’il y a quelque chose de pas beau qui s’en vient. Manque de personnel? C’est possible, mais aussi manque d’organisation, d’équipement et de jugement en serait peut-être aussi la cause. Une turning sheet! Jamais entendu parler de ça. C’est une feuille qui est dans la chambre de la patiente (ou patient) qui est signée par l’infirmière ou la préposée aux soins, aux deux heures, indiquant l’heure et le changement de position (côté droit, gauche, ou sur le dos). Parce qu’une plaie de lit est causée par un manque d’oxygénation dû à une mauvaise circulation sanguine. Et si on manque de personnel, il y a un dispositif de drainage Hemovac. Où j’ai travaillé, pas nécessaire de nous envoyer à Moncton. Un représentant de compagnie nous donnait le cours. On appelait ça un In Service et on était payé pour y assister.

De la litière de chat sous le lit pour masquer l’odeur? Est-ce qu’on est dans un hôpital vétérinaire ou dans un pays sous-développé qui a un sérieux manque de ressources? J’ai travaillé 10 ans aux États-Unis et je n’ai jamais vu un patient avoir une plaie de lit sous nos soins. Ils pouvaient arriver avec une plaie de lit, mais jamais sortir avec une. On se serait fait poursuivre sérieusement.

Nicole Tremblay
Grande-Anse