Bravo à l’Acadie Nouvelle pour sa couverture du dossier des petites centrales nucléaires au Nouveau-Brunswick. On a vu les deux côtés de la médaille.

C’est désolant de constater que le gouvernement libéral, et aussi les conservateurs qui une fois au pouvoir seraient du même côté de la clôture, résiste encore au besoin urgent de prioriser la protection de l’environnement.

Et comme il l’a été souligné dans le journal, le nucléaire est loin d’être une énergie propre. C’est une technologie tout à fait irresponsable financièrement, horriblement dangereuse et qui ne pardonne pas (pensons à Tchernobyl ou à Fukushima).

Imaginons ce que notre province aurait pu accomplir avec les milliards de Pointe Lepreau en développement vert et durable. Maintenant c’est ce qu’il faut accomplir au lieu de petites centrales.

Rachelle Poirier
Shediac

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle