Le programme D’abord chez soi: rien que du papier

Vous avez peut-être vu les publicités à la télévision au sujet du programme D’abord chez soi, un programme qui, sur papier, devrait aider les personnes âgées à rester chez elles plus longtemps.

Curieuse de savoir ce que ce programme pouvait m’offrir pour m’aider à rester chez moi plus longtemps, j’ai communiqué avec les représentants du programme. Une étudiante est venue chez moi, m’a posé des questions, puis est repartie en ne me laissant rien d’autre qu’une grosse pile de paperasse. Concrètement, elle n’avait rien d’autre à m’offrir.

Je ne savais pas que du papier avait le pouvoir d’empêcher les personnes âgées d’aboutir dans une résidence pour personnes âgées. Si au moins l’information avait été organisée d’une manière claire et simple. Non, tout était pêle-mêle, un vrai fouillis. J’ai eu beau lire tout ce qu’on m’a remis, je n’ai rien trouvé que le programme offre de nouveau à part peut-être la possibilité de faire installer une barre dans ma salle de bain, mais je ne répondais pas aux critères pour y avoir droit. Impressionnant, n’est-ce pas?

Le programme D’abord chez soi ne serait-il qu’une grosse coquille vide? Le gouvernement Gallant dépenserait plus d’argent à faire de la publicité pour faire accroire qu’il fait quelque chose pour les personnes âgées que pour vraiment les aider à rester chez elles le plus longtemps possible? Voyons donc! Dites-moi que je rêve! Réveillez-moi, quelqu’un!

Faire semblant de faire quelque chose, ça ne sert à rien, sauf si on veut se faire réélire à coup de menteries.

Bernadette Landry
Grand-Barachois