Plus que des promesses

Jean-Luc Bélanger, directeur général de l’Association des aînés acadiens et francophones du Nouveau-Brunswick, a bien cerné, dans une entrevue au Téléjournal Acadie, la problématique du vieillissement et du manque de ressources pour les garder à la maison le plus longtemps possible.

En plus, il a abordé la question des foyers de soins, surtout pour les personnes de niveaux 3 et 4. Il a décrit la problématique pour recruter cette ressource un peu partout.

Je constate, tout comme lui que les aidants naturels sont de moins en moins nombreux.

Et le recrutement de personnes pour prendre soin des aînés à la maison devient de plus en plus difficile. Ce n’est pas un travail facile d’offrir des soins et services à des personnes atteintes d’Alzheimer, de démence ou avec de sérieux troubles de mémoire.

L’Association des aînés acadiens et francophones du NB milite ardemment depuis des années afin que le gouvernement prenne ses responsabilités pour développer des services adéquats dans le domaine des services aux aînés.

Le prochain gouvernement devra se mettre à l’œuvre très vite pour attaquer de front ce problème, qu’il soit libéral ou conservateur. Nous voulons plus que des promesses en cette période préélectorale.

Marcel Arseneau
Atholville