Lettre aux chefs de partis

Les communautés rurales du Nouveau-Brunswick sont en train de perdre leur église patrimoniale qui est souvent le seul monument historique qui leur reste, témoin visuel des valeurs, du courage et du savoir-faire de nos ancêtres. Est-ce que votre parti politique s’engage à mettre en place un programme d’appui financier pour sauvegarder les églises patrimoniales du N.-B., comme c’est le cas au Québec, s’il remporte la victoire le 24 septembre? Vous êtes certainement au courant que la Coalition Avenir Québec (CAQ) s’est engagée d’investir 20 millions $ de plus dans le programme de soutien financier de 135 millions $, depuis 1995, pour sauver les églises patrimoniales du Québec. Ce qui, en plus, a suscité un investissement de 65 millions $ du secteur privé.

Est-ce que votre parti s’engage particulièrement à investir pour sauvegarder les murs encore debout de l’église de Bas-Caraquet, le seul monument en pierre toujours en existence qui témoigne du génie architectural du premier architecte acadien, Nazaire Dugas de Caraquet, et du travail de nos ancêtres dans le plus vieux village français du Nouveau-Brunswick occupé, de façon continue par les Acadiens, depuis 1730? Ce monument où la communauté, les gens d’affaires d’ici et de partout au Nouveau-Brunswick, l’Acadie de la Diaspora et nos cousins du Québec se sont cotisés bénévolement et généreusement pour recueillir 860 000$ pour réparer sa structure de pierre qui a résisté aux terribles incendies du 24 et 25 juin dernier et, cela, sans aucun appui gouvernemental. Nous croyons qu’il est temps que notre gouvernement provincial fasse aussi sa part.

Lors de la réunion publique du 19 août dernier concernant l’avenir de ces murs, les gens ont indiqué majoritairement qu’ils souhaitaient que l’on construise la nouvelle église avec ses murs toujours debout, comme ce fut le cas lors de l’incendie de l’église de Grande-Anse à la fin des années 1940, tout en y incluant une partie communautaire multifonctionnelle pour répondre au besoin de la population.

Lucie Le Bouthilllier
Présidente du comité de sauvegarde de L’église de Bas-Caraquet