À la découverte d’icitte

Pour ma première année, me voilà embarquée dans l’univers on ne peut plus acadien du festival Parlure d’icitte. Une occasion de découvrir la région non pas par les paysages, mais plutôt par la parole.

Des conteurs de tous les horizons qui vont qui viennent, bref un moment d’échange et de partage intense en énergie et en découverte.

N’étant pas originaire des lieux, tout pour moi tout fut attrayant et amusant. Les accents tous différents me montrent la richesse d’une francophonie qui ne se limite pas seulement à une province ou un hexagone.

La magie des différents acteurs m’a permis de visiter toutes les maritimes en une semaine et ainsi de m’immerger au milieu d’une culture qu’on connaît trop peu.

La société culturelle nous donne toutes ces belles aventures à vivre. Un aspect culturel de Memramcook qui nous a fait venir par icitte.

Tout l’engouement autour de ce bel événement m’a donné envie de retourner vers mon premier amour qui n’est autre que l’écriture. Une activité que j’ai trop longtemps délaissée. Grâce à tout le comité, j’ai pu profiter d’aller sur scène avec l’intervention des élèves qui ont participé à la création de deux contes. Chaque atelier nous a paru à tous bien trop court. Les élèves, dynamiques, curieux et enthousiastes m’ont donné l’envie d’en faire plus et de refaire d’autres projets comme celui-ci. Je n’aurai pas pu avoir de meilleurs étudiants pour vivre ce moment. Chaque cours était une surprise, une bonne surprise qui a permis de donner vie, sur scène à leur imagination.

Si je devais résumer le festival en trois mots voici ceux que je choisirais: découverte, partage et imagination.

Sans aucun doute un de mes moments préférés de l’automne qui me donnerait presque envie de retourner en octobre rapidement.

Marie-Luce Quéverdo
Partenaire de la société culturelle de la vallée de Memramcook