Est-ce si mauvais un gouvernement minoritaire?

Comme bien d’autres, je me réjouis énormément que l’électorat ait opté le 24 septembre 2018 pour un gouvernement minoritaire. Ce fait s’est produit une seule autre fois dans notre province, mais au niveau national, nous l’avons connu à maintes reprises. Aujourd’hui, grâce à ces expériences, la population canadienne récolte heureux bénéfices dont nous en sommes très fiers.

Cette fois-ci, l’électorat s’est exprimé clairement et les personnalités politiques ont l’obligation de comprendre le message. Plus que jamais, le peuple veut que les élus travaillent d’une façon solidaire et collaborative, qu’ils soient à l’écoute de l’ensemble de la population et non seulement à la voix de la majorité.

Par le passé, et cela depuis trop longtemps, pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible, les députés avaient surtout la mauvaise habitude et la tendance à répondre et à favoriser la famille électorale qui les avait appuyés et à négliger la voix des autres qui avaient des vues différentes et peut-être aussi valables?

Avec un gouvernement minoritaire, nos députés de toutes les formations politiques doivent négocier davantage pour trouver la meilleure solution et les meilleurs compromis comme on le fait dans une famille harmonieuse ou dans les entreprises qui réussissent le mieux en affaires.

Je répète ce que j’ai déjà exprimé dans le passé récent. La vérité et la lumière ne sont pas totalement du côté exclusif du parti qui a l’honneur d’obtenir le plus grand nombre de votes ou d’avoir fait élire le plus le grand nombre de députés. Dans la même ligne de pensée, les besoins et les aspirations ne se trouvent pas seulement chez la population qui a voté en faveur du groupe qui assume le pouvoir. Ces besoins et ces aspirations se trouvent également ailleurs.

D’après mon analyse, la démocratie est mieux servie quand l’ensemble des citoyens et nos seulement une partie d’entre eux a la conviction sincère et la preuve tangible que les votes exprimés ont une valeur réelle et non seulement un prestige symbolique. Voilà mon humble et sincère propos sur la démocratie ou le gouvernement minoritaire ou majoritaire.

Alcide F. LeBlanc
Moncton