À quand des états généraux?

La chronique de Rino Morin Rossignol (Acadie Nouvelle, 31 octobre 2018) offre une analyse magistrale de l’Acadie et la francophonie de l’ère post-Bombardier. Le propos est à la fois lucide et annonciateur. L’indignation justifiée de francophones partout au pays ne doit pas sombrer dans la démonisation de ceux qui ne partagent pas nos idées, la notre expérience personnelle ou la même vision collective du développement de la francophonie. Que les francophones se réveillent et réaffirment leur existence, soit. Mais que faire au lendemain, que nous réserve l’avenir? La description, par M. Rossignol, des conditions qui nous affligent et nous projettent vers l’avenir est juste et incantatrice. La question est lancée et ne demande que votre réponse. Je la reformulerais de la façon suivante: à quand les états généraux de la francophonie canadienne?

Ricky G. Richard
Québec