Pour des aliments sains dans les hôpitaux

La Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB) se réjouit d’apprendre que le Réseau de santé Vitalité, une des deux régies régionales de la santé de notre province, éliminera de ses hôpitaux de nombreuses boissons contenant du sucre ajouté, y compris les boissons sucrées, les boissons énergisantes et celles qui contiennent des édulcorants. C’est une étape positive qui encouragera et qui incitera les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises à faire de meilleurs choix pour leur santé.

Les boissons sucrées contribuent aux graves problèmes de santé dans notre province. En fait, la mauvaise alimentation a dépassé le tabac comme la première cause contribuant aux maladies chroniques. De plus, la majeure partie du sucre du régime alimentaire canadien provient des boissons. Cela soulève des inquiétudes à savoir que de nombreux Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, même ceux qui limitent leur consommation de sucreries et d’aliments riches en sucre, oublient peut-être la teneur en sucre de leurs boissons.

La consommation excessive de sucre contribue à l’épidémie d’obésité, ainsi qu’à un certain nombre de problèmes de santé. Des données publiées par le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick en 2017 ont démontré que près de 70% des adultes dans notre province sont en surpoids ou obèses. Santé Canada dit que l’obésité est directement liée à un certain nombre de maladies chroniques, notamment le diabète, les maladies du cœur, l’accident vasculaire cérébral et le cancer. Compte tenu de la hausse de ces maladies, les experts prédisent que nous aurons bientôt la première génération de personnes ayant une espérance de vie plus courte que leurs parents.

Depuis longtemps, la SMNB invite les Néo-Brunswickois à réduire leur consommation du sucre et fait la promotion d’une meilleure alimentation. On peut se permettre une gâterie de temps en temps, mais la consommation régulière d’aliments riches en sucre est un problème auquel il faut s’attaquer. Même les jus de fruits purs à 100% et le lait sucré peuvent contenir des quantités élevées de sucre. La commodité des boissons sucrées dans les distributeurs automatiques et les cafétérias contribue à leur popularité et à leur consommation régulière, qui mène par ricochet aux problèmes de santé que les médecins doivent traiter.

Nos établissements de soins de santé devraient prendre les devants sur la voie de l’amélioration de la santé au Nouveau-Brunswick. Les hôpitaux et les autres établissements de soins de santé existent pour traiter les maladies qui sont de plus en plus causées par une mauvaise alimentation et de mauvais choix de style de vie. Vitalité a décidé d’offrir des options saines à son personnel, aux patients et aux visiteurs. C’est une tendance que nous espérons voir dans les autres établissements publics et les lieux de travail.

L’élimination des boissons sucrées des hôpitaux ne résoudra pas à elle seule ce problème, mais c’est un début. Cette décision peut aider à amorcer les conversations sur les régimes alimentaires et les modes de vie plus sains, qui peuvent se traduire par une réduction des maladies chroniques dans la province.

La SMNB encourage les Néo-Brunswickois à boire plus d’eau. Nous suggérons d’ajouter des tranches d’aliments frais pour ajouter de la saveur à votre eau. Gardez un pichet d’eau au réfrigérateur et apportez une bouteille d’eau. Ce sont là d’autres moyens de faciliter de meilleurs choix pour sa santé.

La SMNB félicite Vitalité d’avoir fait ce premier pas en vue de promouvoir les régimes alimentaires plus faibles en sucre, et nous espérons que d’autres établissements de soins de santé lui emboîteront le pas en encourageant et en incitant leur personnel et leurs visiteurs à faire de meilleurs choix pour leur santé.

Dr Serge Melanson, urgentologue
Président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick