Ma gratitude pour 2019

Si j’avais une invitation à faire à mes amis pour la nouvelle année, je les inviterais à exprimer de la gratitude au moins une fois par jour. Des études démontrent que les gens qui pratiquent la gratitude ont une tendance plus grande à prendre soin d’eux-mêmes que les autres.

Offrir un merci à la caissière, au livreur du journal ou à la préposée qui nous accueille, ce merci serait une bonne façon de chérir la nouvelle année.

D’abord, avoir de la gratitude envers soi-même. Un sage disait: «Aime ton prochain comme toi-même». La psychologie positive nous dira que la reconnaissance pour ce qui nous est donné, fait en sorte que l’abondance augmente dans nos vies. Les sources de la gratitude nous sont aussi confirmées par la médecine traditionnelle chinoise. Plus nous savons dire merci à la vie, à la nature et à nous-même, moins nous nous sentons déprimés.

Un sage ami me répétait souvent: «Remercie-toi et la vie te remerciera». Être bienveillant envers soi-même, c’est fortement recommandé, pour ne pas dire une nécessité.

En cette nouvelle année, nous avons la responsabilité de nous faire du bien, de nous soutenir afin de devenir notre meilleur ami. Se remercier pour tout ce que l’on fait de bien, de beau et de bon, ça nous aide à mieux apprécier la vie.

Lecteurs, lectrices, je vous souhaite de vous remercier chaque jour de l’An 2019. Un auteur bouddhiste, Nichiren, a écrit en 1262: «Les 4 dettes de la gratitude sont: merci envers le père et la mère, merci envers tous les êtres humains, merci envers celui qui règne sur le pays, merci envers le créateur.»

Je termine en disant: «Merci aux journalistes de l’Acadie Nouvelle pour leur recherche de la vérité».

Léon Robichaud
Shippagan