Une situation inconfortable

Monsieur le vice-premier ministre Robert Gauvin, vous êtes sage de prendre du temps de réflexion concernant vos responsabilités au sein du cabinet de Blaine Higgs.

Nous savons tous que vous vivez une situation inconfortable.

La réflexion va vous permettre de voir plus clair et ainsi prendre la bonne décision pour le bien-être de la communauté acadienne et la communauté francophone du Nouveau-Brunswick.

Charles Péguy est de votre bord quand il a écrit: «Je comprends très bien qu’on fasse un examen de conscience. C’est un excellent service».

Fernande Cantin
Professeure retraitée
Université de Moncton