Des jeux importants

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick et Justin Trudeau, premier ministre du Canada, je vous écris pour vous dire qu’il est important de tenir les 9e Jeux de la Francophonie dans notre province. Les Jeux ne sont pas qu’une question sportive et artistique. Il s’agit d’accueillir des peuples et de dire au monde que le Nouveau-Brunswick existe et qu’il est accueillant. La semaine dernière, le quotidien international Le Monde a choisi le Nouveau-Brunswick en tant que meilleure destination au monde en 2019! Nous avons ici des choses à montrer et à dire.

Le Nouveau-Brunswick et le Canada ont besoin de ces Jeux pour le tourisme, pour des occasions économiques, pour des partenariats diplomatiques avec l’étranger et pour le mieux-être de nos citoyens. Ne pas financer une si importante fenêtre internationale telle que les Jeux de la Francophonie seraient perçus comme un manque d’ouverture au monde de notre part.

En 1989, j’ai participé aux premiers Jeux de la Francophonie qui se déroulaient à Casablanca et à Rabat au Maroc, et j’ai remporté une médaille dans le concours culturel pour un film que j’avais réalisé. Ce fut la première reconnaissance internationale de mon travail, et le premier de 84 prix que j’ai reçus depuis dans des festivals cinématographiques au Canada et à l’étranger. En tant que jeune homme, ces Jeux m’ont donné l’élan pour m’épanouir dans mon travail.

Je vous prie d’encourager nos jeunes à rêver.

Phil Comeau (Moncton)
Cinéaste