Des réseaux débordés

Les foyers de soins gérés par les réseaux de santé! J’ai été estomaqué, pour ne pas dire renversé de ma chaise, en entendant, dimanche soir lors du Téléjournal Acadie, le PDG du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne, affirmait sans la moindre hésitation qu’il serait en mesure de régler la situation des personnes âgées en attente d’une admission dans un foyer de soins.

La situation est bien plus compliquée que de gérer les dossiers médicaux des patients pour faciliter leur admission dans un foyer. Il manque des lits partout en province. Nous vivons une crise au niveau de la disponibilité de personnes qualifiées pour travailler dans les foyers existants et le financement des opérations des foyers fait défaut. Et on ose avancer que de transférer la gestion des foyers aux réseaux de santé réglerait la situation.

Mes excuses M. Lanteigne, mais avec les problèmes que vous avez sur les bras en raison du manque de personnel, de la gestion des hôpitaux avec la fermeture de certains départements, permettez-moi de douter de la capacité des réseaux de santé de pouvoir régler la situation des personnes en attente d’une admission en foyers de soins.

Étant membre du Conseil d’administration du Foyer-Notre-Dame-de-Lourdes de Bathurst depuis sept ans, je suis en mesure d’apprécier la problématique de la situation. Transférer la gestion des foyers de soins de la province ne serait pas une option viable pour l’instant.

Aldo Mallet
Beresford