Un fonds important

«Le Fonds mondial incarne les valeurs canadiennes: prendre soin des autres, aider les personnes dans le besoin et accorder la priorité à la santé de la communauté internationale, particulièrement des populations les plus pauvres et les plus vulnérables.» – Gouvernement du Canada, 2016.

Malgré le fait que la santé mondiale s’est beaucoup améliorée, il n’en demeure pas moins que la tuberculose, le VIH et le paludisme sont des ennemis redoutables. La résistance aux médicaments, les soins de santé inadéquats et les crises régionales nous obligent à accélérer le pas. Il est donc essentiel que le monde entier collabore à éradiquer ces épidémies.

Nous avons appris en janvier dernier que le Fonds mondial devait recueillir 14 milliards $US qui serviront à sauver 16 millions de vies et de réduire de moitié les décès reliés aux épidémies de paludisme, de tuberculose et de VIH. La reconstitution du Fonds mondial permettra à chaque dollar investi d’obtenir des retombées économiques de 19$ en renforçant les systèmes de santé et (en combattant) les inégalités entre les sexes.

Nous remercions le gouvernement canadien d’avoir été un membre fondateur et un des principaux donateurs du Fonds mondial. Encore une fois, nous comptons sur le représentant du Canada au Conseil d’administration pour appuyer les investissements qui contribueront au mieux-être des plus vulnérables dans le monde.

La journée mondiale de la tuberculose est le 24 mars.

Mariette Bérubé, Québec
Denise Doiron, Québec
Laurent Marcoux, St-Lambert-de-Lauzon
Moustapha Faye, Québec