Que le pollueur paie

Après 2010, le prix du gaz a grimpé aux alentours de 1,40$ du litre, et les gens ont continué à acheter des voitures qui consomment beaucoup de gaz.

Il faut juste être conscient du dommage qu’on fait à l’environnement pour pouvoir changer notre comportement. Pour les plus âgés, pensez à vos enfants, et les plus jeunes, pensez à votre futur.

Pourquoi ne pas se servir de ce slogan: «Que le pollueur paie» en commençant par les plus gros pollueurs… en faisant attention de ne pas les nommer.

Les personnes qui voudraient acheter une voiture qui pollue beaucoup paieraient un surplus en argent par année au moment de l’enregistrement et auraient un petit montant ou pas de remboursement du gouvernement.

Gardons en force la taxe sur le carbone et ajoutons cette taxe avec le surplus d’argent provenant de l’enregistrement des voitures polluantes et installons des panneaux solaires et des éoliennes connectés au réseau d’Énergie NB.

Ce message ne vise pas des individus en particulier. Nous participons tous au problème et ensemble on peut faire notre part pour avoir un meilleur futur. Mais pour changer, il faut être conscient du problème.

Guilmond Losier
Bathurst