Les aidants naturels laissés pour compte

C’est avec une grande déception que les aidants naturels ont appris le mois dernier que le gouvernement avait décidé de mettre fin à la prestation de 106$ par mois qui leur était offerte pour garder leurs proches à domicile.

Certains s’étaient même procuré à crédit des biens essentiels, comme des lits et des matelas, en comptant sur cette prestation pour faire les paiements.

Le Comité des 12 a entrepris des démarches en 2004 en vue d’obtenir une rémunération pour les personnes aidantes. C’est donc avec une grande satisfaction que nous avions accueilli la mise sur pied de ce programme en juin 2018, après 14 ans d’effort.

Or, vous dites que la prestation a été abolie en raison de la faible demande pour ce genre d’aide. Cela ne nous étonne pas puisque les obstacles que les demandeurs devaient franchir pour y accéder étaient si nombreux que seuls les plus déterminés se rendaient jusqu’au bout.

En effet, le gouvernement précédent avait imposé au moins 17 étapes pour y avoir accès et une douzaine de critères d’admissibilité, en plus de centraliser la gestion du programme à Campbellton. Des conditions qui ont eu l’effet d’un goulot d’étranglement. Parce que la procédure était aussi onéreuse et compliquée, seulement environ une personne sur six pouvait y avoir accès. Pourtant, le gouvernement avait déclaré qu’il offrait un soutien financier aux aidants naturels pour que les personnes âgées ou handicapées puissent demeurer à domicile.

Nous avons espoir que vous reviendrez sur votre décision, car il s’agit là d’un excellent moyen d’encourager le maintien à domicile d’un bon nombre de personnes qui, autrement, seraient placées en établissement résidentiel.

Claude Snow
Comité des 12