Religion et intégrisme

En lisant l’article de la Presse Canadienne dans l’Acadie Nouvelle en page 19 du 4 mai dernier, je me remémorais que l’Occident doit énormément à la religion judéo-chrétienne, et ce, malgré ses abus au nom de Dieu. Pour ce qui est de la loi 21 au Québec, elle protégera d’abord les femmes des atteintes à leur égalité; tous les citoyens sont appelés à être traités également.

De passage à Montréal, j’ai observé avec stupeur des démonstrations de forces par des islamistes au nom d’Allah Akbar. Des intégristes s’en prennent à la laïcité, ici comme ailleurs. Le mot intégriste (d’un mot espagnol), désigne des groupes qui revendiquent la subordination de l’État à la religion.

Les intégristes affirment que la loi religieuse a préséance sur l’État civil, la laïcité n’est pas contre le fait de croire ou d’appartenir à une religion. La laïcité suppose que chaque croyant respecte la foi de l’autre, sans lui imposer la sienne. Comme croyant, je suis convaincu que le religieux ne doit jamais prévaloir sur le civil. En séparant le religieux du civil, on évite qu’un groupe ou un individu puisse imposer sa religion à son voisin. Quand une croyance s’impose, il y a injustice et parfois barbarie, comme on le constate dans certains pays.

L’histoire nous l’apprend – chacun est libre de croire ou de ne pas croire, dans le respect d’un vivre ensemble, harmonieux. C’est un peu ça la laïcité.

Léon Robichaud, ptre
Shippagan