Qui va nettoyer le boulevard Wheeler à Moncton?

S’il fallait choisir l’un des quartiers le moins propre de Moncton, ce serait sans doute le boulevard Wheeler. Vraiment, ce n’est pas une belle scène à observer car ce boulevard offre une très mauvaise réputation à notre agréable ville et même à notre province.

Rappelons un simple fait historique. Quelques années passées, de vaillants Chevaliers de Colomb de Moncton ont nettoyé cette zone, mais ils ont éprouvé une assez pénible difficulté à obtenir l’aide de la Ville pour ramasser les déchets.

Notre ville devrait-elle embaucher et payer des personnes aptes à nettoyer ce boulevard ou devrait-elle être faite par des bénévoles?

Voyons ce qui se fait ailleurs. À Saint-Pierre-de-Kent, un petit village situé entre Sainte-Anne-de-Kent et Bouctouche, il y a un résident nommé Jean-Charles Savoie, qui chaque année, nettoie une bonne partie de ce village alors que les autres habitants ne s’en préoccupent guère. En plus de cela, un ou deux jours après, à son grand déplaisir, certains passants continuent à y déposer des ordures sans le moindre scrupule.

Chaque année, à Baie Sainte-Anne, une fois la neige disparue, un groupe de généreux citoyens nettoient ce village. Je crois que l’habitude est aussi bien ancrée à Pointe-Sapin. Il en est de même à Saint-Antoine-de-Kent. De telles louables initiatives manifestent une grande fierté et encouragent la venue de nombreux visiteurs qui en gardent d’excellents souvenirs.

Qu’arrivera-t-il si toutes les communautés et toutes les villes du Nouveau-Brunswick adoptaient de pratiques semblables ? Par ce moyen, nous pourrions mériter fièrement le titre de province pittoresque.et attirer bien plus de touristes qui en garderaient de précieux souvenirs.

Alcide F. LeBlanc
Moncton