La Chine, un modèle pour les régimes autoritaires

J’aime bien lire les propos de Roromme Chantal sur la politique internationale. Il ajoute une autre voix aux sources que j’ai l’habitude de consulter, une voix tranchante, froide et bien renseignée.

Par contre, il aurait été bon de spécifier, dans son commentaire du 25 mai, que les îlots artificiels qui y sont mentionnés sont maintenus par la Chine pour, au minimum, assurer les limites de son territoire et, au mieux (du point de vue de la Chine), pour l’agrandir, et que c’est la Chine qui y a construit les installations militaires.

Autre point, la revendication de territoire par la Chine et par les pays voisins que sont le Japon, le Vietnam, les Philippines et l’Indonésie est plutôt centrée sur de vraies îles. En passant, ces autres pays font eux aussi l’entretien d’îlots situés en périphérie de leur propre territoire, des îlots qui autrement finiraient par disparaître sous l’effet érosif des vagues.

Il aurait été préférable, finalement, après la phrase «La Chine est sur le point de devenir la première économie mondiale et son ‘‘modèle autoritaire’’ séduit de plus en plus.» d’ajouter ce qui suit: «Entre autre, la réussite du modèle chinois offre aux régimes autoritaires et à tendance autoritaire de ce monde la possibilité de le montrer en exem-ple pour légitimer leur type de régime.»

Jean-Marie Brideau
Moncton