Les ambulanciers bilingues: une obligation

L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick est heureuse d’apprendre dernièrement que les tribunaux ont réaffirmé le droit des francophones du Nouveau-Brunswick d’avoir des services dans la langue de leur choix en ce qui a trait aux services offerts par Ambulance NB.

Depuis plusieurs années, de nombreux organismes acadiens ont revendiqué le droit de recevoir des services en français de la part d’Ambulance NB. Plusieurs francophones n’ont pas pu recevoir des services en français lorsqu’eux-mêmes ou un de leurs proches ont eu besoin d’une ambulance. Une telle situation risquait de mettre leur vie en danger ou celle de leur proche, ou de nuire à la qualité des soins qu’ils recevaient de la part des ambulanciers.

La décision de la juge Denise A. Leblanc devrait permettre de régler le problème une fois pour toutes. Elle dit clairement qu’aucune convention collective ne peut passer devant de la Loi sur les langues officielles. L’AFANB se réjouit d’apprendre que Medavie, la compagnie qui gère Ambulance NB, entend respecter ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles.

Solange Haché,
Présidente de l’Association
francophone des aînés du Nouveau-Brunswick