Pourquoi payer plus pour desservir moins de personnes?

Le Retour de l’Extra-Mural au Secteur Public (REMSP) est déçu de la décision du gouvernement Higgs de maintenir le contrat de dix ans pour la gestion du Programme extra-mural avec Service de Santé Medavie N.-B.

Le REMSP ne comprend pas que le gouvernement Higgs qui est si préoccupé par le rendement des sommes qu’il dépense puisse justifier de continuer ce contrat avec Medavie puisqu’il n’y a eu aucune amélioration dans la livraison des services depuis que Medavie a pris la gestion du Programme extra-mural en janvier 2018.

Au contraire, avec les chiffres préliminaires fournis par la province, nous constatons une réduction de quelque 7000 visites entre octobre 2018 et mars 2019 alors que nous savons tous et toutes que le nombre de patients et le vieillissement de la population n’ont pas diminué.

La seule explication logique à cette baisse ne peut s’expliquer que par une réduction de services offerts ce qui signifie que des personnes ne reçoivent pas les services qu’ils ou elles devraient recevoir. Il est donc normal que les statistiques sur les délais entre le nouvel aiguillage et les soins s’améliorent puisque le programme dessert moins de personnes qu’avant. Quant à la réduction des visites aux urgences, il faut supposer qu’il s’agit des patients du programme, mais rien n’indique que les patients qui n’ont pas eu la visite de l’Extra-mural ne se sont pas rendus aux urgences.

Rien dans le document Examen intermédiaire du Programme extra-mural ne justifie une dépense additionnelle de trois ou quatre millions pour donner moins de service que lorsqu’il était géré par les régies de santé.

Jacques Verge
Porte-parole REMSP