Touriste dans son propre village

Vous est-il arrivé d’être touriste dans votre propre village natal et d’en découvrir les trésors qui se cachent ici et là?

Je suis né et ai reçu mon éducation primaire sur l’Île Lamèque que j’ai quittée, il y a déjà quelques décennies, pour des études supérieures et ma vie active. Jamais je n’aurais pensé que mon île natale, incluant maintenant les îles Lamèque et Miscou, renfermait autant de trésors historiques.

C’est ce que nous fait découvrir la «Chasse aux trésors 2019 – Treasure Hunt: Deux îles, mille trésors –Two Islands, Thousand Treasures», un projet communautaire exceptionnel qui s’inscrit dans un double esprit de développement économique et de découverte des lieux historiques inconnus de la région.

En résumé, c’est un concours à trois catégories de participants-chasseurs (adultes, ados et enfants) qui doivent démontrer qu’ils ou elles ont visité les lieux en répondant à des questions dont les réponses se trouvent sur des panneaux d’interprétation érigés spécialement pour la compétition. Le format des questions varie selon la catégorie des «chasseurs».

On s’y inscrit moyennant un frais d’inscription qui donne la chance de remporter quelques beaux prix, dont, par exemple pour les adultes, 2000$ en crédits de voyage ou 1000$ en argent comptant.

Les fonds émanant de ce projet permettent de financer des projets communautaires qui peuvent varier d’une localité à l’autre.

De plus, en s’y inscrivant, les «chasseurs» reçoivent un passeport-épargne qui leur permet de bénéficier d’économies chez des marchands participants. Les chasseurs et les chasseuses ont la saison estivale, c’est-à-dire jusqu’au 15 octobre inclusivement, pour terminer cette chasse aux trésors sur les îles acadiennes Lamèque et Miscou.

Projet à l’image du merveilleux Festival de musique baroque de Lamèque. Mille et un bravos aux responsables ingénieuses et ingénieurs de mon île natale.

Benoît Duguay
Moncton