Renouveler les relations Acadie-Québec

Les relations Québec-Acadie sont au point mort depuis des années. Les deux peuples ne communiquent pas assez et négligent leurs besoins réciproques qui sont souvent les mêmes d’un groupe à l’autre.

Les Franco-ontariens ont réussi à se faire inviter par le Québec lors de la parade de la Saint-Jean cet été, une nouveauté, mais ce qui est des Acadiens, pour les Québécois tous semblent dépendre que vous soyez souverainiste ou fédéraliste. Pour le souverainiste, l’Acadie dérange car elle rend légitimes les deux peuples fondateurs si chers à Ottawa et leur fait remettre en question la question du territoire. Pour les fédéralistes, l’Acadie est une survivante de l’assimilation galopante et sont ouverts à nous Acadiens comme peuple.

C’est une démonstration forte de l’identité acadienne au Québec qui nous assurait un poids politique pour obliger Québec à négocier de nation à nation avec les Acadiens. Car nos institutions comme la SANB et même la SNA ne sont pas élues au vote populaire, donc ne sont pas aptes à négocier au nom de tous les Acadiens. C’est pourquoi il faudrait se doter d’un organe politique démocratique.

En tant qu’Acadien et Québécois, je suis sûr qu’il y a place à une relation renouvelée entre les deux peuples même que valoriser les échanges économiques culturels et politiques serait fructueux et porteur pour les deux communautés.

Serge Landry
Gatineau, Qc