Surdose de franglais

Quelle belle célébration de notre culture ce CMA 2019, mais là je pense que je fais une surdose de franglais.

Notre parler est parsemé d’expression anglaise «go figure», et je suppose que, comme avec «Right fière», cette présence du chiac est une façon d’inclure tout le monde.

Je peux voir une certaine beauté dans le chiac avec son mélange de vieux français parsemé de mots et d’expressions anglaises qu’on transforme et qui devient une autre langue.

«Worry pas», mais lors des spectacles cette année il semble y avoir une glorification du franglais. Certains vont peut-être se sentir plus inclus, mais quand j’entends à Radio-Canada une de nos plus talentueuses artistes qui n’arrive pas à faire une seule phrase où il y a moins de mots anglais que de français, moi, ce n’est pas du chiac que j’entends, c’est de l’assimilation et ça me fait peur pour le futur.

Notre langue est le cœur de notre culture.

«Une langue est une vision de l’âme humaine, un véhicule avec lequel l’âme de chaque culture apparaît dans un monde matériel. Chaque langue est une ancienne forêt de l’esprit, un réservoir de pensée, un écosystème de possibilités sociale et spirituelle.»

Traduction d’une citation tirée d’une conférence de Wade Davis intitulée The Wayfinders, Why ancient wisdom maters in the modern world.

Pierre LeBlanc
Cap-de-Cocagne