Un geste d’honneur?

«Fais aux autres ce que tu aimerais qu’on te fasse.»

Cet adage n’a certainement pas été respecté lors du spectacle de la fête nationale. Un doigt d’honneur au plus haut représentant de notre gouvernement est à la fois irrespectueux, irréfléchi et ne contribue aucunement à l’harmonie entre nos cultures. Qu’un premier ministre anglophone assiste aux célébrations de la fête des Acadiens devrait plutôt être souligné et il devrait mériter notre respect, qu’on partage ses idées politiques ou non.

Ici c’est tout le contraire qui s’est produit. Il est difficile de s’associer à ce geste primitif sur une tribune qui célébrait la joie de vivre et l’accueil chaleureux des Acadiens.

Jean-Marc Dufour
Pokemouche