Est-ce que les Acadiens ont du pouvoir?

Comme la plupart ayant pleinement profité des festivités offertes par le 6e CMA, je n’ai que de chaleureuses félicitations et de sincères remerciements sincères à offrir aux organisateurs, aux bénévoles et nombreux artistes. Ces 15 jours furent un véritable succès. J’ai déjà hâte au prochain.

Naturellement, je n’ai pas assez d’espace pour commenter chaque événement, mais je me permets de dire combien magnifique fut pour moi La Vallée des Possibles. La preuve? J’y suis allé à deux reprises. Même si ce spectacle n’était pas parfait, j’en conviens, ce fut encore un splendide et mémorable événement, et ce, tant du côté théâtral que du côté musical et vocal.

Pour mon dernier événement, soit celui de samedi soir dernier, avec plus de mille autres partisans, j’ai assisté au gala de boxe dans le tout nouveau et bel aréna de Richibouctou.

Yvon Durelle n’est plus avec nous, mais nous avons une relève prometteuse. Quelques minutes avant le match, j’ai parlé et prédit au boxeur Dominic Babineau qu’il deviendrait ce soir même champion du Canada. Hélas!, ma prophétie ne s’est pas concrétisée. Cependant, pendant 10 rondes, il a boxé comme un véritable champion et sa brillante carrière est loin d’être terminée.

En terminant cette courte lettre, j’aimerais ajouter et dire que chaque personne, si elle le veut, possède un énorme pouvoir. D’ailleurs, Jean-Paul Sartre l’a dit bien mieux que quiconque lorsqu’il écrivait qu’il considérait sa plume comme une épée. À ce gala de boxe, les spectateurs étaient presque tous des francophones. Par contre, le programme de la soirée était complètement rédigé en anglais tandis que l’annonceur, un Acadien, parfait bilingue, a seulement prononcé en français et en anglais les chiffres du tirage du 50/50!

Nous, Acadiens et Acadiennes, avons besoin de nous réveiller et d’affirmer notre pouvoir.

Alcide F. LeBlanc
Moncton