«Je n’ai rien à lui reprocher!»

Quelle serait votre réponse si on vous demandait d’exprimer votre opinion au sujet du 45e président des États-Unis? Cette simple question a été posée récemment et une personne m’a répondu en ces termes: «Je n’ai rien à lui reprocher!»

Je souhaite un jour être aussi positif et chrétien.

La première chose que j’ai observée chez ce dirigeant est le nombre de fausses déclarations qu’il fait quotidiennement. Depuis son accession à la présidence américaine, les experts ont compté au moins dix mensonges par jour. M. Trump peut-il être évalué comme une personne crédible?

Qu’en est-il de la dette publique des États-Unis depuis son arrivée à la Maison-Blanche? Lorsqu’il a réduit les impôts des riches Américains et des grandes entreprises, cette dette publique a soudainement augmenté de 13 trillions de dollars.

De toute évidence, avec une telle mesure financière, lui-même et tous les plus nantis paieront moins d’impôts.

En outre, les riches et les grandes entreprises en bénéficient et contribueront probablement davantage à sa réélection en 2020!

Que peut-on dire du vaste mur qui devait être construit et payé par le Mexique? Une promesse ratée, c’est le moins qu’on puisse dire!

Examinons maintenant la question des tarifs douaniers. Est-ce que les Américains en général et surtout les agriculteurs de ce pays sont dans une meilleure situation financière? Plusieurs d’entre eux ont maintenant déclaré faillite.

Sur un autre plan, il a constamment décrit M. Poutine comme un meilleur dirigeant que ne l’était M. Obama. Il met plus de confiance en cet homme que sur l’intelligence des États-Unis. Il est en amour avec Kim Jong Un car, selon lui, c’est un homme honorable, même si ce dictateur est universellement jugé comme un dictateur brutal, imprévisible et menaçant.

Est-ce que les relations mondiales actuelles sont dans un meilleur état qu’elles ne l’étaient depuis son arrivée à la Maison-Blanche?
Combien de membres de son personnel purgent maintenant des peines de prison? Combien ont été humiliés et chassés de leurs emplois depuis 2017?

La question de l’environnement mondial est-elle une préoccupation majeure pour lui et son entourage? Si oui, pourquoi a-t-il quitté l’Accord de Paris qui devait contribuer à assainir notre fragile planète?

Récemment, il s’est vu comme un véritable expert. Mieux que quiconque il prévoyait qu’un ouragan frapperait l’État de l’Alabama. Et puisqu’il a été contredit par certains spécialistes du domaine, il les fera probablement virer.

Alcide F. LeBlanc
Moncton