Rien d’utile au débat

Au cours des derniers jours, un certain nombre de commentaires du FORUM de l’Acadie Nouvelle ont mérité beaucoup d’attention. La réponse de M. Bertin Lang (18 septembre, p. 12) à la chronique de M. Rino Morin Rossignol est décevante. Elle a quelque chose de commun avec la déclaration (samedi 14) du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick (RFNB) face à la nomination de notre nouvelle lieutenante-gouverneure.

Au lendemain de la déclaration du RFNB, Mme Marie-Thérèse Séguin, dans son commentaire intitulé «Confusion» (16 septembre), explique que le RFNB a déplacé l’argumentaire en passant du «principe du bilinguisme» à «la personne».

De la même façon, M. Lang passe du «principe de l’éducation en français et du besoin de travailler tous ensemble à la préservation de notre langue» à «des attaques cinglantes sur la personne du chroniqueur», dont voici des exemples «…notre Madawaskayen en exil, bien à l’abri en haut de son royal Plateau de Montréal…», et «même la grande Montréal est soumise à l’anglicisation…».

Des arguments de ce genre n’apportent rien d’utile au débat sur la question de notre identité acadienne ou sur les moyens d’encourager nos jeunes à mieux parler et à se débarrasser de la béquille anglaise dans le discours de tous les jours.

Adrienne Deveau
Bathurst