Justin Trudeau a-t-il consulté les députés de notre province?

En page 4 de l’Acadie Nouvelle du 26 septembre, le journaliste Jean-François Boisvert nous dit clairement que le député libéral sortant de Madawaska-Restigouche, René Arseneault, critique la nomination de Madame Brenda Murphy comme lieutenante-gouverneure de la province.

Nous savons tous que le député Arseneault est un amoureux de la langue française et qu’il est prêt à se battre pour la défendre. D’ailleurs, nous connaissons sa feuille de route dans ce domaine. Il admet même qu’il s’agit «d’un faux pas» de son gouvernement d’avoir nommé une unilingue anglophone à ce poste.

Le député de Madawaska-Restigouche ajoute, comme bien d’autres avant lui, que Mme Murphy possède de belles qualités comme intervenante dans les causes sociales et qu’elle est une personne très dévouée, mais elle n’est pas bilingue.

Il y a une chose que je ne comprends pas dans la nomination de Brenda Murphy. Cette nomination a été faite par le premier ministre du pays, Justin Trudeau. Je reconnais que c’est le gouvernement fédéral qui paye le salaire de Mme Murphy ainsi que d’autres dépenses associées à ce poste.

Comment se fait-il que le premier ministre Justin Trudeau n’ait pas consulté le caucus des dix députés du Nouveau-Brunswick avant de faire cette nomination? Il faut se rappeler que les députés de notre province à Ottawa sont tous des libéraux. Et cinq sont des Acadiens.

Est-ce que Justin Trudeau a oublié de consulter les députés de notre province avant de faire la nomination de la nouvelle lieutenante-gouverneure? Ou est-ce que quelqu’un d’autre a agi à sa place? Qui aurait cette réponse?

Marcelle Arseneau
Moncton