Merci Sue Duguay pour vos réflexions

Je veux louer et exprimer mon admiration la plus sincère à Sue Duguay, présidente de la Fédération de la jeunesse canadienne-française, pour sa belle lettre publiée dans l’Acadie Nouvelle, édition du 3 octobre.

Avec courage, clarté et conviction, cette brillante étudiante de l’Université de Moncton exhorte la jeunesse provinciale et nationale d’exercer son devoir et son droit civiques. Elle souligne que l’issue du vote du 18 octobre prochain dépend des jeunes.

Au bénéfice des lectrices et des lecteurs, rappelons quelques faits. Lors du dernier scrutin fédéral tenu en 2015, 57,1% des jeunes électrices et électeurs canadiens, c’est-à-dire le groupe des 18 à 24 ans, ont exercé leur droit de vote. Ce qui représente une augmentation de 18,3 points de pourcentage par rapport à celui de 2011 qui n’était que de 38,3%.

Pour l’ensemble du pays, le taux de participation se chiffrait tout près de 70%. Si on se compare aux États-Unis, seulement 55% des Américains ont voté en 2016. Ce désintéressement a permis à Donald Trump d’occuper la Maison-Blanche.

Depuis lors, toute la population américaine, et même celle de notre planète toute entière, en paie chèrement le prix!

En dépit du manque d’intérêt manifeste de la jeunesse canadienne envers ce droit politique, Sue Duguay ne se gêne pas pour démontrer l’engagement social des 18 à 24 ans.

La jeunesse s’avère particulièrement préoccupée par la question et la préservation des ressources naturelles, le développement durable, la santé mentale, la cause des langues officielles, la sécurité linguistique, le vieillissement de la population sans oublier, non plus, le respect de l’environnement.

D’ailleurs, lors de la journée mondiale consacrée au climat, je dois dire que, d’après mes humbles observations, le nombre de jeunes de notre pays et ceux du monde entier dépassait de beaucoup celui de toutes les catégories d’âges.

Pour le scrutin du 18 octobre, j’ai donc vraiment confiance que la jeunesse néo-brunswickoise ainsi que celle du Canada se rendront en très grand nombre dans les bureaux de scrutins et dépasseront en pourcentage toutes les catégories d’âges.

Le défi est lancé à notre jeunesse engagée!

Alcide F.LeBlanc
Moncton