Denise Bombardier, une ennemie ou une alliée?

Denise Bombardier, avec son tempérament explosif, a souvent réussi à se faire des ennemis. Avec un excellent français, elle décrit ce qu’elle perçoit, mais on ne la comprend pas toujours. Elle semble avoir un don pour soulever des polémiques.

Pour moi, une chose est certaine, cette femme aime le français et les francophones hors Québec. Ses remarques me semblent faites pour nous éveiller, nous mettre sur nos gardes, non pas pour nous blesser. Bien sûr, et elle le sait, que le français hors Québec n’a pas les mêmes accents, le même vocabulaire, mais elle nous encourage à continuer nos luttes pour le maintenir, l’améliorer non pas pour nous corriger ou nous ridiculiser.

N’en doutons pas, Denise Bombardier est une alliée, parfois maladroite dans ses expressions. Nous, francophones hors Québec, avons bien besoin d’alliée de ce genre. Pour ma part, j’aimerais qu’on en ait davantage.

Céline Létourneau
Edmundston