Quel autre journal de la province oserait le faire?

Ah, que ça brasse sur papier entre François Gravel, l’éditorialiste de l’Acadie Nouvelle et le chef de People’s Alliance, Kris Austin dans le journal du 7 novembre.

Je n’enverrais pas ces deux gars-là à la pêche à la truite ensemble dans une chaloupe. Ce serait la guerre verbale .

Je vois cela d’un bon œil que l’Acadie Nouvelle attaque de front Kris Austin et l’Alliance des gens d’une façon aussi énergique. L’éditorialiste frappe directement l’Alliance des gens, pas de détours ni d’ambiguïté. D’ailleurs, on connaît bien la position de ce parti politique sur le bilinguisme.

Et j’ai particulièrement aimé cette phrase tirée de l’éditorial, soit: «Kris Austin…. remue les braises linguistiques dans un but électoraliste.»

Et j’ajouterais que François Gravel doit attiser davantage le feu avec un éditorial de cette trempe qui doit aussi, par ricochet, réveiller le chef du Parti conservateur du Nouveau-Brunswick.

Enfin, il est heureux qu’au moins l’Acadie Nouvelle ose dire ses quatre vérités à Kris Austin et à son parti, soit l’Alliance des gens sur la question du bilinguisme dans la province. Quel autre journal de la province oserait le faire?

Marcel Arseneau
Moncton