Une intervention saluée

M. le député Denis Landry, je vous ai écouté au Téléjournal de Radio-Canada en ce 28 novembre.

Je vous félicite de votre intervention en faveur de meilleurs services en santé mentale au Nouveau-Brunswick.

Vous avez admis que les problèmes de santé mentale vous avaient touchés personnellement et de très près parce que trois membres de votre famille se sont suicidés.

Vous avez démontré que vous avez plus qu’une connaissance passagère des problèmes de santé mentale. Vous avez dit recevoir fréquemment des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale à votre bureau de circonscription.

Et les personnes aux prises avec des troubles d’ordre psychologique, émotif ou psychiatrique ont souvent du mal à accéder aux services dont elles ont si grandement besoin.

J’espère que votre intervention à l’Assemblée législative aura sensibilisé les autres députés, peu importe le parti politique aux besoins d’un meilleur réseau de services pour les personnes en détresse sur le plan personnel et surtout psychiatrique.

Marcel Arseneau
Moncton