L’urgence d’une réforme électorale

Le 21 octobre 2019, le Parti conservateur a reçu à peu près deux cent quarante mille votes de plus que le Parti libéral, mais ce dernier a quand même gagné plus de sièges grâce au vote stratégique du grand Toronto et du Québec.

Le cabinet actuel ne représente plus le Canada en entier, mais presque uniquement Toronto et Montréal.

Le Nouveau-Brunswick est représenté par un ministre, mais sans portefeuille.

Franchement, est-ce que ça vaut encore la peine de voter?

Avec un vote proportionnel, chaque parti aurait des élus selon le nombre de votes reçus et en plus ce système électoral empêcherait le vote stratégique.

Chaque électeur voudrait que son parti préféré ait le plus de représentants possible.

Quoi de mieux pour ramener l’unité au pays?

Je pense sincèrement qu’avec un gouvernement minoritaire, ce nouveau système électoral est possible.

Léo Cormier
North Tetagouche