Une excellente synthèse de François Gravel

L’éditorial de François Gravel du 3 décembre est une excellente synthèse des diverses démarches qui ont abouti à conserver le Consulat général de France dans les provinces de l’Atlantique ouvert à Moncton.

Bravo d’avoir reconnu le travail inlassable du vice-premier du Nouveau-Brunswick, Robert Gauvin, ainsi que du sénateur Percy Mockler et surtout de l’écrivaine, Antonine Maillet dans ce dossier.

Et j’ai aimé la petite égratignure en passant à l’endroit du premier ministre du Nouveau-Brunswick où l’éditorialiste écrit à un certain moment: «Le gouvernement Higgs, malgré sa méfiance à l’égard de tout ce qui se parle français (le Québec en particulier) a tout à gagner à miser sur ce lien privilégié avec la France».

L’Acadie a certainement tout à gagner en conservant ce lien avec le pays de nos ancêtres.

Marcel Arseneau
Moncton