Le Nord n’a pas à être surpris

Marc Fournier
Caraquet

Est-ce que les francophones du Nord devraient être réellement surpris de toutes les coupures que le gouvernement actuel s’apprête à effectuer? Lorsque l’on pense que ce gouvernement réussit à se maintenir au pouvoir en étant de connivence avec un parti anti-bilinguisme et que le premier ministre Higgs a brisé sa première promesse faite lors de son investiture, soit d’apprendre le français, alors ne soyons pas surpris de tout ce qui nous arrive.

Ce gouvernement minoritaire gouverne sans vergogne, en faisant les yeux doux à l’Alliance of people et sans consulter les autres partis d’opposition. Imaginer un instant si ce gouvernement serait majoritaire. Le leitmotiv serait certainement on coupe, on coupe et on coupe encore.

Les difficultés à recruter du personnel compétent dans la fonction publique et dans le système de la santé peuvent être imputables aux décisions prises par M. Higgs du temps qu’il était le ministre des Finances. Il a mis en place le pire régime de retraite en Amérique du Nord. Comment voulez-vous attirer des gens de l’extérieur ou de demander à nos jeunes de rester ici, alors que les conditions de travail sont les pires? L’exode n’est pas fini et le recrutement n’est pas sur la veille de s’améliorer.

Il est temps que les partis d’opposition bombent le torse et disent à l’unisson «Ça suffit». Le président de la chambre actuel devrait démissionner afin de mettre de la pression sur le gouvernement minoritaire. Espérons un balayage des verts ou des rouges lors des élections partielles printanières et que le gouvernement actuel tombe le plus rapidement possible. Et souhaitons que le ministre Gauvin agisse comme il l’a dit, soit qu’il est le ministre pour tous les gens du Nord peu importe leur allégeance politique.