Les préoccupations de Saint-Jean

L’Acadie Nouvelle du 27 février nous a présenté du journalisme à son meilleur qui mérite d’être fortement encouragé. Il s’agit de l’article écrit par Jonathan Poirier intitulé «Saint-Jean, entre croissance et décroissance», publié dans la section Actualités.

Il est rare que l’Acadie Nouvelle aborde des problèmes qui touchent des régions ou des villes du N.-B. majoritairement anglophones, ce qui fait que des gens comme moi qui ne lisent pas le Telegraph Journal de Saint-Jean ne savent à peu rien de ce qui s’y passe. L’article de M. Poirier permet de mieux comprendre les causes structurelles de l’énorme déficit budgétaire de Saint-Jean, soit l’étalement urbain joint à une importante diminution de sa population. On peut comprendre pourquoi des gens préfèrent s’éloigner de cette ville industrielle qui abrite la raffinerie de pétrole et d’autres usines polluantes propriétés des Irving. Ces derniers, paraît-il, bénéficient depuis longtemps d’importantes réductions de taxes foncières. Est-ce vrai et toujours le cas? Cette question d’intérêt public concerne toute la province, pas seulement les citoyens de Saint-Jean.

De l’article de M. Poirier, on peut déduire qu’une meilleure planification du développement et une réforme fiscale s’imposent, autant pour les municipalités que pour les régions rurales.

Rose-Hélène Lanteigne
Sainte-Rosette