L’employé du réseau et non celui du ministre

La controverse entourant la position du réseau Vitalité par rapport aux fermetures de trois urgences du réseau est l’illustration claire et parfaite du non-fonctionnement de la structure actuelle de gouvernance et de gestion du réseau. Cette illustration met en lumière la raison première des revendications d’Égalité santé en français (Égalité Santé).

Égalité Santé dénonce cette centralisation des pouvoirs entre les mains du directeur général, Gilles Lanteigne, et l’absence de pouvoirs et de prises de position de la part du Conseil d’administration (CA).

Égalité Santé a entamé, en juin 2017, une poursuite contre la province pour obtenir la reconnaissance de notre droit à la pleine et entière gestion et gouvernance de notre système de santé.

Nous demandons également que tous les membres du CA soient élus par la population et que la présidence du CA soit choisie par les membres élus du CA parmi ces derniers. Nous voulons ainsi mettre fin aux nominations politiques au Réseau de santé Vitalité.

Nous voulons modifier la Loi pour que le directeur général soit choisi par le CA et non par le ministre. Le directeur général doit être l’employé du réseau et non du ministre.

Si la Loi avait été modifiée, Gilles Lanteigne devrait rendre des comptes au CA et celui-ci pourrait le mettre à la porte s’il le jugeait nécessaire.

Égalité Santé demande aussi que les services hospitaliers relèvent de la régie de santé au lieu d’être dispersés entre la régie, Service NB et Medavie. Nous aurions alors une seule gestion et des économies substantielles.

De plus, nous demandons que la régie Vitalité ait une égalité de services de soins de santé à celle du Réseau Horizon. Cette inégalité a d’ailleurs été reconnue par les gouvernements Graham et Alward.

Gérer et gouverner notre réseau de santé assurerait la transparence et le développement de notre réseau de santé.

Les membres du CA seraient redevables à la population et non au ministre comme l’a dit Michelyne Paulin, présidente du CA de Vitalité.

Dr Hubert Dupuis
Président
Égalité santé en français