Réponse à M. John McGarry

Réponse à M. John McGarry président du conseil d’administration du Réseau de la Santé Horizon, cité dans le texte de l’Acadie Nouvelle du 6 mars 2020 et intitulé: L’Avenir du système de santé doit faire l’objet d’un débat plus vaste.

Je suis certaine que les gens du N.-B. sont tous conscients du besoin de se pencher sur la question des soins de santé. Toutefois, les conseils d’administration des régies, la population et les professionnels de la santé doivent être impliqués.

L’arrogance dont fait mention ce monsieur ne vient pas des idées, mais elle se situe particulièrement au niveau du processus pour y arriver.
M. McGarry aurait dû savoir que la planification du système de santé actuel et futur ne réside pas dans les mains de quelques personnes en catimini derrière des portes closes.

Qu’on arrête de sous-estimer la capacité créatrice et l’ouverture d’esprit de la population et des professionnels de la santé.

Je trouve offensant le discours d’un des présentateurs au comité des comptes publics sur la santé, qui a mentionné au moins trois fois «que le système de santé est prisonnier de ses acteurs».

Cette personne se réfère à la résistance par les professionnels de la santé à ladite réforme. Cette personne ajoute que ces acteurs défendent leurs propres intérêts, leur emploi et leur pratique.

Dans une période où l’on met de l’importance sur le recrutement et la rétention des professionnels en santé, je conclus que cela est de l’arrogance.

Les professionnels de la santé ont à cœur le bien-être et la sécurité de leurs patients.

Norma McGraw
Petit-Tracadie