Une marionnette verte

Vendredi dernier, je regardais le chef du Parti vert prononcer un discours en chambre pour justifier sa raison d’appuyer le budget déposé par le gouvernement Higgs. Quelle platitude de l’entendre surtout que son éloquence comme orateur laisse grandement à désirer.

Son appui au budget présenté a été sûrement très embêtant et gênant pour ses deux collègues du Parti vert.

Dans des circonscriptions où les électeurs sont à majorité francophone et parmi les endroits où la fermeture des urgences de nuit avait été annoncée, ce budget ne favorise particulièrement pas les francophones. Ce ne sont certainement pas les 27$ par mois supplémentaire aux bénéficiaires de l’aide sociale qui répondent à la demande originale de 19 millions $ et justifient un appui à ce budget. Ce montant permettra aux récipiendaires de se procurer un paquet de cigarettes et deux cafés chez Tim Hortons.

Que pensait vraiment M. Coon en se ralliant aux alliancistes pour garder au pouvoir un gouvernement qui a perdu toute sa crédibilité auprès des francophones de province?

C’est à se demander si les électeurs des deux députés verts n’approuveraient pas une démonstration de courage identique à celle du député Robert Gauvin par laquelle ils accepteraient de siéger à titre de député indépendant.

Albert Lagacé
Notre-Dame-des-Érables