Comment rester optimiste?

Présentement, on témoigne d’une grave crise mondiale (pire que la guerre)… Les politiciens font tout pour nous conscientiser et nous tenir informés, car il y a beaucoup de gens qui restent ignorants ou égoïstes et ne respectant pas les consignes d’isolement ou de quarantaine; alors, la maladie est difficile à contrôler!

Tous les jours, on nous annonce que le nombre de morts augmente en flèche. Mais on peut s’encourager parce qu’en Chine, là où tout a commencé, la crise semble se résorber.

Il faut faire de la prévention avec maturité et sagesse. On peut aussi regarder la réalité avec un nouvel oeil, comme le fait mon amie, Rose-Hélène, qui nous rappelle qu’une nouvelle saison commence: «Il faut s’adapter au lieu de se plaindre surtout que cette crise finira par passer. Le printemps est à nos portes, les fleurs s’épanouiront, les oiseaux chanteront et nous pouvons faire la même chose.»

On reste à la maison avec les enfants! On peut s’encourager en se disant que l’avenir leur appartient et profiter de ce laps de temps pour cuisiner ou pour jouer à des jeux de société, etc.

C’est un moment précieux et privilégié que nous pouvons passer avec ceux qu’on aime, dans la paix. Si on est à risque ou seul, on peut garder le contact par téléphone, par courriel, grâce aux réseaux sociaux, etc.

On a tous besoin de gentillesse et de bonté, de se faire remonter le moral et de se sentir important! Ensemble, nous passerons au travers…

Il est donc primordial de prendre tout ça avec humour, afin de garder espoir et de garder confiance, car les défis font de nous du meilleur monde!

Léa Chamberlain
Beresford