J’espère que les choses reviendront «à la normale»

J’ai lu l’Acadie Nouvelle en deux étapes aujourd’hui. J’ai vite fait une constatation.

Dès la première lecture, je me suis rendu compte que les sujets touchant la COVID-19 occupaient au moins 50% du journal si l’on exclut l’espace consacré à la publicité qui demeure toutefois assez important.

Je dois admettre que je n’ai pas mesuré la grandeur des textes consacrés au Coronavirus. Je ne suis pas organisé pour compter le nombre de mots ou de lignes de tous les articles du journal.

Ma conclusion est purement tirée de ce que j’ai vu.

Étant donné que la COVID-19 a atteint presque toutes les régions de la planète, il ne faut pas s’étonner que le sujet prenne une si grande place dans notre seul quotidien francophone au Nouveau-Brunswick.

Un peu comme tout le monde, j’espère que les choses reviendront «à la normale» tant dans notre quotidien que dans les pages de L’Acadie Nouvelle.

Marcel Arseneau
Moncton