M. le premier ministre, poursuivons les discussions

M. le premier ministre Blaine Higgs, comme vous le savez sans doute, Énergie NB nous a récemment informés qu’elle mettait fin aux négociations avec Maritime Iron en lien avec notre projet d’installation de transformation de fer de Belledune. Nous avons été pour le moins surpris par cette nouvelle. Nous comprenons le rôle d’Énergie NB et respectons pleinement le fait qu’elle tienne compte des contribuables. Nous maintenons notre engagement envers ce projet et souhaitons poursuivre les discussions avec vous et votre gouvernement dans le but de réaliser cette initiative économique importante dont les contribuables pourront bénéficier.

Nous comprenons que les discussions peuvent parfois s’enliser au cours de négociations complexes, mais nous croyons que nous avons fait des progrès significatifs au cours des derniers mois. En outre, nous croyons qu’avec une attention et un engagement appropriés, nous serons en mesure d’obtenir un résultat mutuellement bénéfique qui sera avantageux pour Maritime Iron et la province du Nouveau-Brunswick.

Malgré la décision d’Énergie NB, nous savons qu’il y a différentes possibilités qui devraient encore être envisagées. Un facteur clé des discussions a été l’impact de nos besoins en électricité sur la capacité existante du réseau. Nous sommes prêts à examiner plusieurs options pour résoudre ce problème, y compris des scénarios comprenant l’achat de la centrale électrique de Belledune.

Nous comprenons que cette installation est susceptible d’être fermée d’ici 2030 en raison de la réglementation fédérale et qu’elle laissera des centaines de millions de dollars de dettes à régler pour les contribuables. Si nous devions acquérir cette vieille installation, cela donnerait à Énergie NB une certaine flexibilité financière pour acheter de l’énergie d’autres sources, investir dans la capacité de production, ou encore rembourser la dette et réduire les paiements d’intérêts, entre autres choses.

Des solutions créatives sont possibles pour répondre aux besoins à court terme de la province, tout en construisant une économie durable pour l’avenir. Cela contribuerait à stimuler l’activité économique dans le nord du Nouveau-Brunswick, ainsi qu’à positionner le Nouveau-Brunswick comme un leader nord-américain dans un secteur stratégique mondial. De plus, cela contribuerait à l’engagement de votre gouvernement envers une économie mondiale à faible émission de carbone grâce à l’utilisation de technologies novatrices et respectueuses de l’environnement pour le développement industriel.

En raison de la pandémie de COVID-19, nous sommes tous plus sensibles à la nécessité de veiller à ce que nos économies provinciale et nationale rebondissent rapidement et à ce que nous tirions partie des occasions d’emploi à long terme et multigénérationnelles.

Notre projet contribuera plus de 1,5 milliard $ aux finances de la province par le biais de l’impôt sur les sociétés et de l’impôt sur le revenu sur plus de 30 ans d’activité, en plus de soutenir les entreprises et les communautés locales dans toute la province. Les avantages nets de ce projet dépassent de loin les problèmes perçus ou les coûts potentiels pour les contribuables. Les nouveaux venus du secteur industriel, y compris ceux qui sont uniques comme Maritime Iron, pourraient nécessiter des investissements en infrastructure de la part de la province pour permettre le développement économique. Cependant, nous ne voyons pas comment un usager consommant 140 MW d’électricité et pouvant générer un surplus d’énergie pour le réseau pourrait faire monter les tarifs en flèche. Pour faire avancer ce projet, il est nécessaire de prendre en compte les avantages à l’échelle de la province que vous, en tant que premier ministre, apportez à la table des négociations.

Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli à Belledune et dans les collectivités environnantes, notamment du partenariat que nous avons établi avec les collectivités des Premières Nations de la région. Nous espérons que nous pourrons trouver ensemble un moyen d’aller de l’avant et de faire de ce projet une réalité. Nous souhaitons travailler avec vous directement pour résoudre les questions en suspens entourant la mise en œuvre de ce projet. Je communiquerai avec votre bureau pour organiser une réunion avec vous à un moment qui conviendra aux deux parties.

Greg McKenzie
Président et chef de la direction
Maritime Iron