Les républicains sont-ils complices d’un crime?

Selon un récent sondage, Trump aurait un appui de 40% des Américains. Comment un président qui ment presque constamment peut-il encore maintenir une telle approbation? Comment pouvons-nous expliquer que cet homme qui ne condamne pas la brutalité policière ni le racisme obtienne encore un appui si élevé?

Ce président, lorsqu’il est attaqué, devient furieux et riposte fortement contre ses adversaires. Avant et pendant son règne, il a régulièrement insulté des gens comme Hillary Clinton en l’appelant Crooked Hillary. Il fait de même en appelant Joe Biden, Sleepy Joe.

Il ne respecte nullement les journalistes quand ces derniers lui posent des questions difficiles. Il les appelle des représentants de fausses nouvelles.

Beaucoup de ses employés purgent honteusement des peines en prison et certains ont été graciés par lui.

Il a même été jusqu’à suggérer que si une certaine personne pouvait être battue, il paierait les frais juridiques.

Un autre trait honteux de ce président est qu’il n’assume aucune de ses responsabilités. Les autres sont toujours à blâmer. Ses mains sont donc totalement et constamment irréprochables. Par contre, il s’attribue les mérites quand tout fonctionne bien.

Ce qui me dégoûte encore au plus haut point, c’est l’atmosphère de terreur qu’il a créée, non seulement dans la Maison-Blanche, mais parmi ses compatriotes républicains à la Chambre des représentants et au Sénat.

Ayant tellement peur de lui, ces travailleurs et les élus n’osent pas le corriger ni le contredire de peur d’être brutalement attaqués ou mis à la porte en novembre prochain.

Dans mon esprit, ces gens me rappellent les trois policiers de Minneapolis qui n’ont rien fait pour empêcher la mort de George Floyd, le 25 mai dernier. Ne sont-ils pas accusés maintenant d’être complices d’un crime?

Alcide F. LeBlanc
Moncton